Cours de cuisine

Je n’aurais jamais cru que la télévision pourrait avoir un tel pouvoir sur moi. Mais je suis bien obligé de le reconnaître, au vu des circonstances : Top Chef a changé mes habitudes de vie. Il n’y a pas si longtemps, cuisiner consistait pour moi à faire des plats très simples. Tout ce qui allait au-delà des pâtes au beurre était pour moi de la grande cuisine. Désormais, je cuisine des plats en sauce, avec des cuissons longues et des préparations techniques. J’ai poussé le vice jusqu’à suivre, samedi dernier, mon premier cours de cuisine. Cela s’est passé à Avignon. Nous étions 6 à participer, ce qui nous a permis de bénéficier d’excellentes conditions. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais je m’imaginais tout de même quelque chose d’un peu snob. Mais en fait, les participants étaient comme moi : ils s’intéressaient à la cuisine depuis peu et manquaient eux aussi de technique. Certains étaient même moins doués que moi : un jeune homme avait reçu ce cours de cuisine en cadeau parce qu’il n’avait encore jamais cuisiné ! Pourtant, malgré nos lacunes, aucun de nous n’a été perdu lors de ce cours un peu particulier. Notre formateur ouvrait toujours la voie en nous montrant quoi (et comment) faire, le tout de manière claire et accessible. Les plats étaient assez complexes. Par exemple, nous devions notamment préparer un médaillon de veau en barde de lamelle de courgette. Et ce n’était que l’un des trois plats que nous devions réaliser ! Nous avons tellement été occupés par la réalisation de nos plats que personne n’a senti les heures défiler. Mais je crois que nous avons tous senti une certaine fierté en passant à table pour déguster nos assiettes. Les plats avaient non seulement l’apparence de plats gastronomiques, mais ils en avaient aussi le goût. Evidemment, tout le problème est maintenant de reproduire ces assiettes chez soi. Si j’ai toujours les fiches recettes, les conditions ne sont pas vraiment les mêmes. Là-bas, les cuisines étaient spacieuses, les plaques de cuisson nombreuses, et nous pouvions travailler sur des produits d’excellence. Dans une kitchenette où les ustensiles sont rares, c’est là que commence le vrai challenge, à mon sens. Qu’Etchebest tente de sortir un plat de ma cuisine, on verra comment il se débrouille !

Les commentaires sont clos.